AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 I need to know {R}

Aller en bas 
AuteurMessage
Perdita E. Tomlin
#_When little things give you away
avatar

Nombre de messages : 238
Age : 32
Date d'inscription : 07/07/2008

Papiers
Occupation:
Adresse:
Carnet d'Adresses:

MessageSujet: I need to know {R}   Ven 1 Aoû - 16:00

Ses mains lui démangeaient. Elle avait envie de s’asseoir derrière un piano et jouer pendant des heures sans s’arrêter. Ça lui manquait affreusement, mais comme elle ne connaissait personne dans les environs qui possédait un piano, elle se contentait des travaux manuels. Enfouie sous le capot le capot d’une Chevelle Malibu 68 d’époque, elle essayait de se changer les idées. Et souriait en repensant à ce matin quand le client leur avait apporté sa voiture. Comble du manque de professionnalisme, Fisher et elle s’étaient engueulé pendant une bonne heure pour savoir qui travaillerait dessus. Heureusement elle avait gagné haut la main. D’accord elle avait triché, mais c’était pour la bonne cause. Rare qu’on voyait des américaines dans le coin. La journée passa donc assez rapidement entre les taquineries incessantes entre elle et son patron et le travail sur la Malibu et son tas de ferraille qui devait la conduire à la Cisterna pour six heures.

Elle avait laissé les deux voitures à l’extérieur en cause du soleil. La journée était belle et elle refusait de gâché une si belle journée. Ce n’est que peu de temps avant la fin de sa journée au garage qu’elle entra dans le garage pour commencer à ranger ses affaires et nettoyer un peu. Elle écoutait Fischer parler tout seul. En fait, il lui parlait, mais elle n’écoutait pas. Elle était loin. Elle n’arrivait toujours pas à cerner ce qui s’était produit quelques nuits plutôt avec Damiano. Il était venu l’aider et elle appréciait le geste, mais ce n’était pas une raison suffisante pour que son cœur batte soudainement la chamade dès qu’il était à moins d’un mètre. Qu’est ce qui se passait avec elle ? Elle n’était pas du genre à avoir l’amour facile et avait appris à la dur que faire copain copain avec des amis proche n’apportait que des problèmes. L’affaire Donnelly en était la preuve. Ses frères avaient pensés que s’était Peter qui s’en était pris à elle. Jamais il n’avait traversé leur petite tête brûlé qu’ils n’avaient pas mit le doigt sur le bon Donnelly. Peter était resté une semaine à l’hôpital en cause de tout ça. Il avait payé pour les agissements de son père… Encore une fois comme elle l’avait appris pendant le procès. On finit toujours par payé pour les agissements de nos parents de toutes façon. Quand sa mère était partie sans leur dire aurevoir c’est elle qui du prendre en main la maisonnée. Richard lui donnait un coup de main, mais comme lui et Jake travaillaient beaucoup au pub tout reposait sur elle la plupart du temps. Elle avait eu une famille de six sur les bras à treize ans. Après ses professeurs se demandaient pourquoi ses récitals en souffraient. Elle manquait des classes, elle n’avait plus autant de temps pour pratiquer et puis y avait Valery et Peter. Ses meilleurs amis. À quoi bon avoir des amis si on peut pas passer de temps avec eux, s’était-elle dit une fois.

Elle vit des doigts s’agiter devant ses yeux et redressa rapidement la tête.

« Qu’est ce que tu veux Fisher ? »

Qui a décrété qu’il fallait être poli avec son patron ?!!

« Je te demandais si Manzoni venait te prendre aujourd’hui comme ta voiture n’est pas prête. »

« Pourquoi tu demandes ça ? Luca vient te rejoindre ou quoi ? »

La question ne reçu pas de réponse, mais elle savait que c’était pour cette raison qu’il posait la question. Elle avait espéré pouvoir finir ses réparations avant de devoir aller prendre son quart à la Cisterna, mais elle n’y était pas arrivé et devrait faire appel à Dam’ bientôt si elle ne voulait pas être en retard. Et puis elle ne comprenait pas pourquoi les deux jeunes hommes se détestaient autant. Chaque fois qu’ils s’étaient croisés ici, ce qui arrivait assez souvent comme Dam venait régulièrement la chercher habituellement avant un match, l’atmosphère était soudainement devenu électrique et l’air était à coupé au couteau. Elle s’était d’ailleurs empressé de sortir Dam’ du garage de peur que les deux hommes en viennent aux poings.

« Mais c’est quoi leur problème? Ils sont chiants à agir comme ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I need to know {R}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dolce Vita a Napoli :: San Vittorino :: Via De Cerretani-
Sauter vers: