AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Je te hais ! Un café ?[Venus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diego Cuaron

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Je te hais ! Un café ?[Venus]   Jeu 24 Juil - 1:27

    Diego était sur scène en train de répéter pour la trentième fois la même chanson de la soirée avant que le batteur n’ait la stupide idée d’envoyer sa baguette à perpète les bains, désespérer, il alla se cogner la tête contre le micro dans l’espoir de se réveiller et de se rendre compte que tout ça n’est qu’un rêve, mais malheureusement c’était bien réel, s’en était trop. Après une corde pétée et un bassiste qui se prend sans arrêt les pieds dans les files, il fallait que cet imbécile perde sa baguette… Non mais je vous jure et on appel ça des musiciens ? Les artistes ne sont plus se qu’ils étaient. Il y a des jours où il se dit que tout se qu’il faisait avec ses deux idiots ne servaient pas a grand-chose, et même en admettant que Diego avait l’art et la manière de ne jamais être satisfait de ceux qui l’entourait, ces deux le étaient de vrai catastrophe ambulante, heureusement qu’ils savaient un minimum jouer… Le jeune homme ne serait même pas étonné si un jour ils venaient à se ridiculiser devant tout le monde

      « On y arrivera jamais… Je me casse »

    C’est à bout de nerf, même s’il ne laissait rien paraitre que Diego avait quitté le « il infierno » alors qu’il était en pleine répétition pour l’un de ses prochains concerts. Plus d’une heure de galère pourquoi ? Absolument rien. Recommencer deux cent six fois la même chanson à cause d’un imbécile qui se plante à chaque fois au même accord, ça avait le don de mettre le jeune homme sur les nerfs, il aurait mieux fait de ne pas se lever se matin, ça lui aurait évité beaucoup de chose. A croire qu’il était vraiment cerné par les incapables… C’était surement le cas quand il regardait ceux de son groupe, de vrai imbécile. Lui qui avait mit du temps et tout son cœur pour écrire certaines de ses chansons, avait l’impression de les rejouer machinalement et perdait peu à peu de leur sens à cause des personnes qui étaient censé lui servir de groupe. Il imaginait déjà dans quel état était Vénus et les autres parce qu’il était parti sans rien dire et avant que la répétition se termine, et inutile de vous dire que ça le faisait bien rigoler même s’il regrettait amèrement si jamais il se passait quelque chose de négatif le soir de le représentation . Enfin dans tout les cas, Diego avait besoin de se changer les idées, heureusement pour lui il y avait un bar juste à côté du club, une chance, ça lui permettait de boire une café et de rester au calme, prions pour que Vénus ne décide pas à partir à sa recherche, ça serait une petit peu plus embêtant.

    Diego aurait pu rentrer chez lui, après tout, ça n’était pas si loin, c’était à deux rues d’ici pour tout vous dire, et oui il avait la chance de pouvoir s’offrir un appartement dans une résidence de rêve, l’un des nombreux point positif de son métier, mais il y avait une raison pour laquelle il avait décidé de s’arrêter dans se bar au lieu d’aller dans son bel appartement, et vous comprendrez assez rapidement, encore plus si vous connaissez assez bien le jeune homme. A peine venait-il d’arriver qu’il était assit aux côtés d’une jolie demoiselle après lui avoir offert quelque chose à boire. C’est qu’il ne perdait pas de temps, et puis elle semblait seule autant lui tenir compagnie. Ou peut-être qu’elle attendait tout simplement quelqu’un mais ça, ça lui était totalement égal, tant que son petit ami ne faisait pas trop fois sa carrure, il n’avait rien à craindre. La jeune femme fut rapidement rejoint par une de ses amie qui répondait au prénom de Julia, inutile de vous dire le pincement au cœur qu’il ressentit à se moment là, mais il ne laissa rien paraitre, il voulait éviter les questions embarrassante…Il fit assez rapidement abstraction de son prénom, comme s’il comptait prendre de leur nouvelles après de toute façon, c’était pas le genre de chose qui allait l’empêcher de les draguer toutes les deux… Plus on est de fou plus on rit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venus Galleoti

avatar

Nombre de messages : 50
Age : 27
Date d'inscription : 13/07/2008

Papiers
Occupation: Propriétaire du club Il Infierno
Adresse:
Carnet d'Adresses:

MessageSujet: Re: Je te hais ! Un café ?[Venus]   Mar 29 Juil - 0:00


    La journée auraient pu très bien commencer, très bien même . Les oiseaux auraient pu chanter aux balcons des appartements & non des villas, le soleil aurait pu s'incruster rayon par rayon dans les chambres & non en un flash étonnant, le réveil aurait pu être mélodieux & non affreusement sec & pour finir les voisins auraient pu être délicats en faisant leur grand ménage & non abominablement bruyant . Après cela, comment voulez vous bien commencé la journée ? C'était impossible . Et ça montait à la tête de Venus, travaillant dans ce qu'on appelle "les boulots de nuit", elle n'avait pas à se réveiller tôt le matin, & d'ailleurs il ne valait mieux pas, sinon elle ne dormirait que trois heures ... Et bonjour la bonne humeur . Cette matinée donc, ne se différencia guère des autres, depuis qu'elle habitant dans ce petit appartement, son train de vie avait totalement changé, elle rentrait très tard & était réveillée tôt par ses voisins du dessus; si ce n'était pas ceux du dessous . Lorsqu'elle avait l'après midi pour elle, elle allait à son bureau pour régler tout ce qu'un propriétaire de discothèque se devait de régler, elle passait parfois tout l'après midi la-bas & n'en sortait que le soir pour le show . Elle travaillait avec acharnement la pauvre petite, il faut dire que ce n'était que le début, donc elle voulait tout faire à la perfection ... mais qu'en sera-t-il dans deux ans ? Sera-t-elle encore propriétaire d'un club & dessinatrice pour le journal local ? Venus esperait que sa situation évoluerait, pourquoi pas travailler dans un label ... Tout ce qui touchait à la musique lui conviendra, si c'est bien payé bien sur . Elle n'allait pas gratter sur le dos de son père tout le temps pour qu'il lui paye le loyer . C'est pourquoi elle s'investissait à fond dans " l'Il Infierno" .

    Cet après midi là, contrairement aux autres après midi, elle réussit à trouver du temps pour s'occuper de son appartement . Elle avait réussi à caser son assistante pour faire le travail nécéssaire, & le personnel n'allait arriver qu'en début de soirée . Bref, l'appartement de Venus était dans un sale état, pour les raisons citées précédemment . Okay c'était vraiment crade pour une jeune femme, les vêtements encore étiquetés jetés en vrac dans le dressing-room, le linge pas encore lavé & la moquette pas très propre . Et même si c'était une femme assez propre & soigneuse en elle même, le ménage & rangement; elle détestait . C'est donc dans un état encore plus nerveux qu'elle quitta son studio parfaitement propre & rangé . Cette fois elle allait devoir marcher à pied étant donné qu'elle n'avait pas encore payé sa dernière contravention routière . Quoi, elle avait juste un peu trop accelérer dans une zone d'agglomération; c'est son petit coté fougeux qui ressort que voulez vous . Soit, sur le chemin elle se pressa, car si elle allait être encore en retard, le personnel finira par s'y mettre .

    Lorsqu'elle entra dans le club, elle fut heureuse de trouver tout à sa place . Les barmans derrière leur comptoir, les musiciens en répétition sur scène & même Diego Cuaron devant son micro, son air arrogant accroché aux lèvres . Elle avait faillit oublier que c'était ce soir que chantait son ex petit ami qu'elle prétendait détester . Elle avanca dans la pièce, un sourire aux lèvres, vive la perfection . Ses talons résonnaient sur le parquet impeccable, elle portait une robe jusqu'aux genous, blanche & noire au niveau du buste, elle avait relevé ses cheveux en une queue haute & laissait tombé sa mèche devant ses yeux . En entrant dans le local du personnel, elle remarqua que quelquechose manquait, mais elle ne savait pas quoi ... Cette soirée elle manquait de quelque chose, ou quelqu'un . Mais bon ce n'était pas encore l'heure, loin de là, avant ça elle allait devoir donner les directives & faire répéter le groupe . Rapidemment, elle déposa son sac à main dans un casier & se dirigea vers la scène après avoir dit bonjour à tout le monde . La petite blonde s'appuya sur une table avant de monter dessus & regarda le groupe . Diego semblait assez énervé, en chantant il jettait des regards noirs au bassiste, genre le mec qu'a pas que ça a faire de chanter . Bizarrement cela décrocha un sourire à Venus, puis un soupir, puis un regard de travers . Mais bon, c'était Diego & quand il ne faisait pas la petite star sur scène c'était au café, où dans son jardin . Soudain, celui ci s'arrêta de chanter & quitta la scène, marmonant quelque chose que Vénus n'entendit pas . Bouche bée, elle le regarda s'en allait, sans se presser, comme si il était venu prendre un verre .

      « Qu'est ce qu'il me fout celui là ? Une vraie diva ! »


    Sans plus attendre, elle alla chercher son sac & demanda a emprunter la voiture du barman . Elle se précipita vers la sortie & monta dans l'auto en priant de ne pas se faire griller pour excès de vitesse cette fois . Elle roula, elle roula, pendant un moment sans but précis, puis se demanda où Diego pouvait bien aller lorsqu'il était contrarié . Ce qui compliqua les choses; il n'était jamais contrarié ... C'était l'être le plus "je m'en foutiste " qu'elle connaisse . Alors elle essaya de faire simple, où allait-il lorsqu'il ne savait pas où aller . Soudain, le mot "café" se colla à ses yeux . Voilà, où il était, elle pouvait en être sure . Elle se mit directement sur la route de la brasserie la plus proche du club . Heureusement qu'elle connaissait bien Diego, vu qu'elle était sorti avec ... plusieurs fois; si ça avait été un autre membre du groupe, la galère . Mais tout de même, ramener Diego Cuaron à la raison, n'allait pas être une partie de plaisir, c'était clair, net & précis . Arrivée devant le café, elle laissa son oeil se balader à la recherche du blondinet ... trouvé . Se garrant sans précaution, elle n'avait en tête que le fait qu'elle mourrait d'envie de l'étrangler . Elle le payait pour qu'il foutte le camp quand il le veut ? Non . Elle entra sur la terasse, & tomba sur un spectacle qui l'étonna fortement, Diego était assis avec deux jeunes filles, en train de .. de flirter !

      « CUARON ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s0-cursed.highbb.com
 
Je te hais ! Un café ?[Venus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» ? Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Café renversé,aquarium, asticots, moisissures...
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dolce Vita a Napoli :: La Baia di Napoli :: Piazza San Pier Maggiore :: Il Infierno-
Sauter vers: