AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dur,dur d'être un artiste [Lia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diego Cuaron

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Dur,dur d'être un artiste [Lia]   Lun 21 Juil - 17:36

    Il devait être au environ de 21h30 quand Diego fit son entrée dans l’un des nombreux bars de Naples, Da Bruno n’organisait pas une soirée match de foot, mais il était tout de même plein à craquer, je vous mentirais si je vous annonçais que le concert du jeune et talentueux musicien n’y était pas pour quelque chose. De là où il était, il entendait déjà des filles hystériques crier son prénom pour qu’il monte sur scène, et bien qu’il avait un bon petit quart d’heure de retard, il ne se pressait pas, tout bon musicien savait se faire attendre, mais voila que le patron du bar était monter sur scène pour annoncer son arrivée. Bien obliger de ne plus faire attendre son public adoré, Diego se leva de sa chaise, sa nouvelle guitare acoustique en main. Une fois sur scène avec se qui lui servait plus ou moins de groupe, il regarda un long moment les personnes qui étaient en face de lui à attendre qu’il joue, se que le jeune homme aimait le plus dans se métier était d’être admirer de centaine de personne, et il était là, à attendre comme des imbéciles qu’il joue, il savait qu’ils étaient tous là pour lui, et que si l’envie lui prenait de partir, il le ferait car il était loin d’être se genre de personne qui croyait qu’il avait des obligations envers eux, mais l’envie de se montrer supérieur à son public en montrant se qu’il sait faire et pas eux, était beaucoup plus forte que l’envie de les planter.

    Dès ses premiers accords le public était entièrement à son écoute, et cela durant pendant tout le concert, passant de chanson en chanson, de mélodie en mélodie, passant même par des reprises de musique célèbre, comme si rien ne pouvait l’arrêter, il ne se laissait même pas surprendre par celles qui criaient comme des malades dans le fond du bar. Sa prestation durant une bonne heure et demi. Pour la première fois de la soirée il s’adressa directement à tout se beau monde qui était venu l’admirer.

    « Merci, vous avez été un public acceptable »

    Et même si ça n’avait pas d’avait pas l’aire très gentil se qu’il venait de dire, et c’était un peu le cas, c’est sous les acclamations du public qu’il quitta la scène en compagnie de son groupe vers se qui lui avait servit de loge avant le concert, mais en réalité c’était une petite pièce juste à côté la réserve ou était stocker tout se qu’il allait surement être bientôt servit dans les jours avenirs, mais le jeune homme soupçonnait la pièce d’être un sorte de bureau pour le propriétaire des lieux vu son aménagement. Diego déposa sa guitare sur le canapé avant de se rendre compte qu’une jeune femme dont il ignorait tout de son existence à son prénom était présente. Était-ce une de ses admiratrices en colère car il n’avait pas donné de nouvelle après une nuit de folie passé ensemble ? Il la regarda de la tête au pied, non elle n’en avait par l’aire, mais qui sait, peut-être que demain oui, il n’était jamais contre se genre de situation, mais ses conquête s’attendaient généralement à se qu’il donne de ses nouvelles, choses qu’il faisait que très rarement, voir jamais. Bref pas moyen de tranquille après un concert, hors il aimait pouvoir se reposer, s’allonger sur un canapé, une bière à la main en repensant aux chansons qu’il avait joué le soir même, ou par moment il aimait se lier à la foule et aller draguer la première qu’il croisait

    « Je peux vous aider ? »

    Remarquez l’effort qu’il venait de faire pour ne pas parler de lui à la troisième personne et de proposer son aider, mais comme s’il comptait vraiment l’aider. C’était peut-être pour un autographe, ou une de ses journalistes qui s’arrachait pour écrire un article sur lui, c’est qu’il était demandé le jeune homme, comment ne pas avoir un égo démesuré, et un col serré dans se genre de condition ? Diego prit une bière dans son frigo avant de s’assoir dans le canapé sans prendre la peine de proposer quelque chose à la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lia Bianchi

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/07/2008

Papiers
Occupation: Journaliste Free Lance
Adresse:
Carnet d'Adresses:

MessageSujet: Re: Dur,dur d'être un artiste [Lia]   Mar 22 Juil - 0:42

    << If you knew my story word for word had all of my history would you go along with someone like me ? >> Lia déambulait dans les rues de Naples, ses écouteurs sur les oreilles. Elle sifflotait. Depuis qu'elle était revenu, elle réapprenait à vivre, tout doucement. Elle avait passé du temps avec sa famille, pour oublier que de là où elle venait, de nombreuses personnes n'avait plus aucune famille. Lia s'appliquait à fixer chaque détail de la ville pour les garder en mémoire, au cas où elle aurait à repartir. Ca lui prendrait certainement un petit bout de temps avant de songer à repartir dans ce genre de pays. Bien sur, elle adorait son métier. Elle adorait partir au bout du monde et dénoncer la vérité. Elle aimait écrire la vérité, mettre des mots sur ce que tout le monde veut ignorer. Mais peut être qu'elle s'était surestimée, qu'elle était parti là haut trop tôt. Elle remit une de ses mèches blonde de cheveux derrière son oreille, chassant par la même occasion ses souvenirs trop douloureux loin dans sa mémoire avant de pousser la porte du journal local.

    Yound and Folks de Peter Bjorn & John s'éteignit. Elle rangea son lecteur mp3 dans son sac en bandoulière avant de saluer la secrétaire. Elle reprenait ses marques. Elle avait l'habitude de venir ici quand elle faisait ses études. Elle écrivait des articles pour promouvoir des évenement locaux. Et là voilà qui était de retour. Après avoir écrit pour les plus grands magazines, la voilà de retour dans le journal local. Elle souffla un grand coup pour se donner un peu de courage avant de pousser la porte du bureau du patron. Il lui sourit. Il se rappelait d'elle, apparemment. Avec un peu de chance, il connaissait ses écrits et lui offrirait un vrai sujet. Un sourire sur les lèvres, elle attrapa le sujet. Je peux vous dire, que son sourire a vite disparu. Un artiste. Elle devait écrire un article sur un pauvre chanteur qui se cantonnait à des bars. Elle arracha la feuille des mains du rédacteur et parti, faisant claquer ses talons sur le sol.

    21 heures 30, Lia fit pousser la porte du Da Bruno, un bar local. Elle se dirigea rapidemment vers le comptoir, commandant une vodka orange. Elle jeta un rapide coup d'oeil autour d'elle. Elle avait grandit dans un bar, elle pouvait reconnaitre les habitués de ceux qui n'était là que pour la musique et ceux qui était là juste pour la débauche. Lia jetta un coup d'oeil à sa montre. 10 minutes de retard, ils étaient en retard. Ils espérait qu'en se faisant désirer, on pourrait oublier leur médiocrité. Ah enfin. Les premiers accords de guitare se firent entendre. Lia se laissa bercer par la musique. Ils étaient plutôt doués si on voulait croire les filles hystériques qui hurlaient derrière elle. Mais de là, à dire que c'était des virtuoses, il y avait un grand pas. Bon d'accord, ils étaient très bon et le chanteur avait une voix grave et sensuelle, qui plaisait à Lia, mais rien qui pourrait la faire crier comme ses filles en chaleurs. << Acceptable. >> Quel culot. Il arrivait en retard et il osait dire que le public était juste acceptable et elle était obligé de faire un article sur ça. Lia était du genre impulsive et c'est sur que l'article n'allait pas être tendre. Elle posa un billet de 10 euros sur la table et partit vers la loge. Les musiciens n'étaient pas encore là, Lia s'assis sur le bureau alors que la porte s'ouvrit enfin. Le batteur lui adressa un sourire casagner, que Lia zappa d'un regard noir. Elle fixa le chanteur, alors qu'il daigna enfin s'adresser à elle.

    << Oh voui, j'adorais que vous m'aidiez à retrouver une respiration normale. >> dit-elle d'un air aguicheur avant de croiser ses jambes dans un mouvement décontracté.

    Il daigna enfin lever le regard vers elle. Son regard descendit vers ses jambes. Qu'est ce que c'était prévisible. Lia avait des belles jambes et elle savait jouer avec. Elle savait qu'elle plaisait et elle savait plaire, mais ce n'est pas pour autant qu'elle aimait jouer de ses charmes. Elle préférait qu'on s'intéresse à elle pour sa personnalité, plutôt que pour ses longues jambes parfaitement mise en valeur par sa jupe en jean. Le jeune homme qu'elle devait interviewer lui offrit un regard rempli de sous entendu. Lia mit sa main sur sa bouche et fit semblant de s'etoufer;

    << Depuis que vous êtes entré dans cette pièce, on manque d'air. On dirait que votre égo prend toute la place. >>


    Elle lui offrit un sourire hypocrite avant de descendre du bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Cuaron

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Dur,dur d'être un artiste [Lia]   Mar 22 Juil - 6:42

    Même si on était à l’écart de tout le monde, on entendait doucement la foule se calmer, il était maintenant plus de 23h, ceux qui étaient venu voir le jeune homme jouer partaient peu à peu tandis qui d’autres restaient pour picoler ou encore draguer, bref il y avait tout une liste de scénario possible et imaginable, mais dans tout les cas on ne pouvait pas nier que le concert avait été bien. Diego bu une longue gorgée de sa bière tandis que la jeune femme lui annonçait qu’elle n’arrivait plus à trouver une respiration normale… Pas étonnant, il était à couper le souffle, mais pour une fois il se garda ses réflexions. La raison ? Il avait son regard plongé sur les longues jambes fines de Lia, tout comme son batteur et son bassiste, et aucun d’eux n’étaient vraiment très discret, il fallait l’admettre. Elle semblait savoir se qu’elle faisait, mais toute les femmes savaient jouer de leur atout. Il ne put s’empêcher de rire quand elle fit semblant de s’étouffer, dire que Diego avait un égo démesurer était mal le connaitre, c’était encore pire que ça vous pouvez me croire. Elle avait du mal prendre le faite qu’il avait qualifié le public d’acceptable, mais il ne fallait pas se voilé la face, il avait connu bien mieux, mais j’en conviens, rare sont les artistes ose dire à ses « fans » qu’ils ne sont pas géniaux

      « Vous manquez d’aire ? Comme c’est dommage, vous connaissez le chemin de la sortie »


    Bien qu’elle ne prit pas la peine de se présenter, il se rendit bien vite compte qu’elle ne faisait pas partie des filles qui lui courrait après pour un autographe ou pour lui demander pourquoi il n’avait pas donner de nouvelle après une soirée ensemble mais pour qui elle se prenait à se pointer ici pour se permettre de le juger, il était loin d’être vexer par la remarque que la jeune journaliste venait de lui faire, mais si la présence du musicien la dérangeait, pourquoi elle restait ? Obligation professionnelle? De toute façon qu’elle reste dans la pièce plus longtemps ou qu’elle parte maintenant, son article serait tout autant négatif, mais il y avait de forte chance qu’il le soit encore plus si elle restait. Il n’allait tout de même pas lui lécher les bottes pour qu’elle ponde un truc de lisible sur lui. Selon le jeune homme elle devait surement être une de ses journalistes médiocre pas capable de savoir écrire quelque chose de correcte, comme si c’était se qu’elle allait faire qui allait changer l’attitude de Diego, ce n’est pas elle qui allait détruire sa carrière.
    Il attrapa sa guitare pour jouer quelques accords faisant comme s’il était seul dans la pièce, mais il sentait toujours le regard de Lia posé sur lui ainsi que ses sourires hypocrites, elle ne devait pas avoir autant de mal à respirer qu’elle osait le prétendre apparemment, sinon elle serait déjà morte asphyxier selon ses dires. Il releva son regard quelques instants et remarqua par la même occasion que Calvin et Tony avaient prit soin de partir sachant parfaitement bien que le jeune homme les aurait rapidement renvoyé chez eux.

      « Parce qu’en plus il faut que je vous accompagne jusqu'à la sortie ? »


    Certes, Diego n’était pas en train de faire preuve de grande galanterie, mais toute personne qui le connait assez bien savent que c’est loin d’être le genre de l’oiseau, encore moins avec des filles du genre de celle qui se trouvait en face de lui. Il arrêta d’un seul coup de jouer pour se lever et aller ouvrir la fenêtre

      « Maintenant que j’y pense c’est vrai qu’on a du mal à respirer ici… A mon avis c’est cet espèce d’aire supérieur que vous vous donnez qui gêne dans l’atmosphère »


    Il pouvait bien parler, si il y avait bien une personne qui avait tendance à se croire mieux que tout le monde c’était bien lui, mais n’allez pas me dire que l’attitude qu’avait la journaliste ne laissait pas sous entendre qu’elle se croyait pas mieux que Diego. D’autant plus que avant qu’elle ne débarque, c'est-à-dire avant qu’il ne monte si scène, l’aire allait parfaitement bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lia Bianchi

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/07/2008

Papiers
Occupation: Journaliste Free Lance
Adresse:
Carnet d'Adresses:

MessageSujet: Re: Dur,dur d'être un artiste [Lia]   Mar 22 Juil - 11:49

    Assise sur le bureau, les jambes croisées, Lia savait ce qu'elle avait à faire. Elle allait obtenir cette interview et après déguerpir vite fait. Elle détestait ce genre d'endroit et ne se sentait pas réellement à l'aise dans ces pièces qui lui rappelait son enfance, malgré ses airs confiants. Tout le monde mentait. Un sourire pouvait cacher des tas de choses. Enfin bref, elle allait faire son job et quitter ce bar. L'air y été irrespirable depuis que le groupe était entrer dans le petit bureau et elle ne se fit pas prier pour le faire remarquer. Personne ne prit la peine de répondre, trop omnibulé par les jambes dévêtus de Lia. Très prévisible, trop prévisible même. Ah le chanteur daigne enfin lui répondre pour lui montrer la sortie. Lia leva un sourcil amusé, comme s'il allait se débarasser aussi d'elle rapidemment. Il était très mignon certes, mais apparemment pas très futé.

    << Mon aire supérieur ? C'est tellement vrai. Vous devez avoir raison. Je suis tout à fait le genre à dire " acceptable" à des filles complétement hystériques. D'ailleurs, j'arrive même pas à comprendre comment elles ont pu tomber aussi bas pour adulé quelqu'un comme vous. >>

    Elle ne s'était pas dépatit de son sourire hypocrite. Elle avait du mal à comprendre comment quelqu'un pouvait adulé une personne avec un égo aussi grand. Il devait être du genre à parler que de lui et de sa soit disant musique lors d'un rendez vous. Un frisson traversa l'échine de la jeune fille. Il faisait pas si chaud que ça. Elle passa la main sur ses bras pour se réchauffer un petit peu avant d'aller fermer la fenêtre.

    <<
    Mais je vous assure que si je voulais devenir quelqu'un d'aussi excécrable que vous, je viendrais prendre des cours chez vous. Peut être que vous m'expliquerez comment et pourquoi on en arrive à détester tout le monde. >>


    Elle fit comme chez elle et se dirigea d'un mouvement nonchalant vers le frigo. Que de la bière, quelle surprise. Elle roula des yeux avant d'en prendre une bouteille. Elle la déboucha et but une longue gorgée avant de se rassoir sur le bureau. Le jeune musicien la fixait d'un oeil incrédul. Elle leva les épaules. C'était un monstre d'égoisme, elle n'allait pas se laisser faire. Elle le fixa, un faux sourire sur les lèvres.

    << Alors vous m'expliquer ce qui vous a fait devenir comme ça. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Cuaron

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Dur,dur d'être un artiste [Lia]   Mar 22 Juil - 17:34

    C’est vrai qu’il avait fait fort en disant de son public qu’il n’avait été que acceptable, mais pour Diego c’est déjà bien, parce que vous croyez vraiment qu’il est du genre à dire des trucs gentils à tout bout de champs ? Si même elle l’avait mal pris il n’imaginait même pas l’état de ses filles hystériques en question, mais au fond ça lui était égal, même s’ils vivaient dans la même ville qu’elle il y avait quand même peu de chance pour qu’il les croise en rue

      « Vous ne devez pas réfléchir plus loin que le bout de votre nez pour croire que je cherche des pré-pubère avec un joli appareil dentaire rose fluo qui gueule mon nom pour fan »


    C’est vrai, c’était le genre de fille qui ne connaissait rien à la musique, d’accord jouer de la guitare était l’une des nombreuse choses qui faisait craquer les filles, et c’est surement pour ca qu’il à continuer à en jouer pendant son adolescence en plus du faite qu’il adorait ça, mais si c’est pour avoir une horde de fille de 15 ans à ses fesses, non merci. Et franchement s’il voulait être connu pour son physique et non sa musique, il aurait fait mannequin ou un truc du genre, à croire que c’était une chose inévitable.

    Il termina d’un seul coup le fond de sa bière avant d’aller mettre la vidange dans le bac prévu à cet effet, il en profita à même moment pour aller se servir une tasse de café, sa drogue à lui, il était même en train de se demander comment il lui était venu à l’idée de prendre une bière avant. Bref… Cette question lui quitta assez rapidement l’esprit parce que voila que mademoiselle faisait une petite leçon sur qui se sentait le plus supérieur que l’autre

      « Vous inquiétez pas pour ça, vous vous défendez très bien… »


    Diego avait fait exprès d’éviter sa question, il ne détestait pas tout le monde, à vrai dire il ne détestait personne, c’était mal le connaitre de dire ca, il pouvait faire toute une liste de gens qu’il appréciait mais il n’en avait pas vraiment envie. Il mélangeait machinalement son café auquel il venait tout juste d’ajouter quatre sucres en regardant Lia se servir seul dans son petit frigo… Y’en à qui prenait vite ses aises apparemment, au fond il s’en foutait, les bières n’étaient les siennes

      « Qu’est ce qui vous fait dire que je n’aime personne ?... Et arrêtez de sourire comme ca, ça vous donne un petit air débile, en plus de votre air supérieur… »


    Il poussait le bouchon un peu trop loin ? Peut-être. Il aggravait son cas et il le savait, mais faut dire aussi qu’il le faisait exprès, ça l’amusait. Pas très intelligent comme jeu vous allez me dire, mais il fallait qu’il fasse passez le temps d’une manière ou d’une autre. Après tout elle pensait déjà qu’il était quelqu’un d’exécrable, insupportable et tout des trucs aussi négatif les uns que les autres, autant en rajouter une petite couche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lia Bianchi

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/07/2008

Papiers
Occupation: Journaliste Free Lance
Adresse:
Carnet d'Adresses:

MessageSujet: Re: Dur,dur d'être un artiste [Lia]   Jeu 24 Juil - 2:04

    Ouh qu’est ce qu’il pouvait l’agacer. Il avait à peine ouvert la bouche que Lia s’était déjà fait une opinion. Peut être que si elle avait réellement envie de faire cet article, elle aurait été plus commode et ce serait fait une opinion solide. Mais voilà, elle n’avait aucune envie d’être là. Elle aurait préféré être n’importe où plutôt que dans ce bureau à parler des adolescentes groupies. Elle pourrait simplement se contenter de lui poser des questions et faire son article, mais Lia ne supportait pas de ne rien dire. Il fallait qu’elle parle, qu’elle donne son opinion.

    « Peut être que vous feriez mieux de quitter les bars et de viser plus haut. Peut être que dans ce cas, votre talent sera reconnu à sa juste valeur et pas uniquement par des pré-pubères »


    Lia ne supportait pas les gens, qui se plaignaient de ce qu’ils avaient mais qui continuaient à faire ce qu’ils faisaient. Elle n’était pas très tolérante avec ces personnes, l’un de ses grands défauts. Peut être que finalement, il se plaisait dans sa vie et de toute façon, Lia n’était pas là pour lui faire changer d’avis. C’était sa vie, elle trouvait juste ça dommage. Elle l’avait entendu jouer et elle l’avait vu se perdre dans la musique, elle avait vu les étoiles, les mêmes qu’elle avait quand elle lisait un de ses articles. Elle savait reconnaitre la passion et le talon et apparemment il avait les deux et aussi exécrable qu’il soit, il méritait de réussir autre part que dans un bar poisseux.

    Lia se radoucit doucement. Elle ne le jugerait pas, enfin elle essaierait, elle allait faire l’article sur le musicien et non sur la personne horrible et avec un égo énorme. Quoi que si par sa faute, elle attrapait une pneumonie, il risquait l’obtention de remarque acerbe dans son article. Elle se leva et ferma la fenêtre d’un geste brusque. Lia avait beau s’être promit mentalement d’être plus gentille, elle ne put s’empêcher de lui faire remarquer qu’il était pire qu’elle quand il s’agissait de regarder les gens de haut. « Vous inquiétez pas, vous vous défendez très bien. » Lia sourit légèrement avant d’hausser les épaules.

    « C’était peut être le seul moyen que j’ai trouvé pour que vous me parliez et que vous me dévoilez le vrai vous. »


    Elle marcha doucement dans le petit bureau avant de se diriger vers le frigo. Elle en sortit une bière à son tour. Elle ne savait même pas pourquoi elle l’avait prise, c’était un reflexe naturel, acquis derrière le bar de son père. Elle l’avait vu faire de nombreuses fois. Elle finit par boire une longue gorgée avant de poser la bouteille sur le bureau.

    Lia émit un léger éclat de rire, quand il lui dit qu’il ne détestait pas personne. Mais son sourire s’effaça rapidement quand elle entendit ces dernières paroles. Elle le fusilla du regard avant de le pointer d’un doigt accusateur.

    « Je ne vous aie jamais demandé à quoi je ressemblais, alors votre avis je m’en passerai. Si j’ai l’air débile, tant pis pour moi, c’est mon problème, pas le votre. Et ne dites pas que vous ne détester pas tout le monde, j’étais dans cette salle, je vous aie entendu chanter et les chansons ne mentent jamais. »


    Elle s’assit sur le bureau, le fixant toujours. Lia sortit de son sac son carnet et son stylo favori pour prendre des notes.

    « Alors vous acceptez de me laisser faire mon boulot ou non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dur,dur d'être un artiste [Lia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dur,dur d'être un artiste [Lia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Wedin Mainbleue [Guérisseur, artiste & cie]
» présentation de l'artiste
» Fiche technique de l\'artiste
» L'artiste, un être solitaire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dolce Vita a Napoli :: San Vittorino :: Via De Cerretani :: Da Bruno-
Sauter vers: